Christophe PERTON

Christophe Perton
Metteur en scène & scénographe
Théâtre / Cinéma / Opéra

Christophe Perton a commencé son travail de metteur en scène en 1987. Ses premières créations autour des textes d'Harald Mueller, Strindberg, Jacob Lenz, lui valent, dès 1988, le soutien du Ministère de la Culture.

L'enfant froid de Marius von Mayenburg - Scènes et Cités

« L'enfant froid » de Marius von Mayenburg

Depuis, comme artiste indépendant, ou comme directeur d'institution (Comédie de Valence), il n'a eu de cesse d'explorer la littérature théâtrale contemporaine française en travaillant entre autres, sur les écritures de Marie NDiaye, Bernard-Marie Koltès, Lancelot Hamelin, Eugène Durif, Annie Zadek.

Il s'attache également tout au long de son parcours, à faire traduire des pièces étrangères et à mettre en scène des pièces inédites telles que le Faust de Lenau, Hop-là, nous vivons ! de Ernst Toller, pour laquelle il reçoit le Prix de la Critique en 2008, Monsieur Kolpert de David Guiselmann, qu'il présente au Théâtre du Rond-Point en 2007, La Chair empoisonnée de Kroetz, ou encore Acte de Lars Noren, L'Enfant froid de Marius von Mayenburg (présenté au Théâtre du Rond-Point en 2004), pour ne citer que celles-ci.


En 2012, il poursuit son parcours avec l'écriture de Peter Handke et présente au Théâtre du Rond-Point durant la saison 2012-2013, deux pièces inédites Souterrainblues et La Femme gauchère.

Le Belvédère de Ödön von Horvath - Scènes et Cités

« Le Belvédère » de Ödön von Horvath

Christophe Perton a inscrit son travail de mise en scène en lien avec les plus grands théâtres de France comme : Le Théâtre National de la Colline, le Théâtre de la Ville de Paris, le Théâtre du Rond-Point, la Comédie-Française, ainsi qu'avec certains théâtres à l'étranger comme la Comédie de Genève, le Berliner Ensemble ou le New-York Theater Work Shop.

Parallèlement à son travail de mise en scène, Christophe Perton a régulièrement réalisé des mises en scènes d'opéra d'œuvres classiques, telles que Simon Boccanegra de Verdi, Didon et Enée de Purcell, mais également d'œuvres contemporaines comme En attendant que la pluie tombe adaptée de la pièce de Jean-Luc

Lagarce avec un livret de Jacques Lenot. Ces opéras ont été présentés principalement au Grand Théâtre de Genève, à l'Opéra de Lyon et à l'Opéra de Nancy.

Après neuf années passées à la direction du Centre dramatique national de Valence, Christophe Perton n'a pas souhaité renouveler son mandat. Il crée la Compagnie Scènes&Cités et retrouve un statut d'artiste indépendant.

Acte de Lars Noren - Scènes et Cités

« Acte » de Lars Noren

Parallèlement à son travail de mise en scène Christophe Perton a écrit l'adaptation cinématographique du roman de Marie Ndiaye, Trois femmes puissantes en vue d'un long métrage. Ce scénario a bénéficié de l'aide à la réécriture du CNC et du soutien de MEDIA. En 2013, il écrit et réalise un moyen métrage Un coeur éphémère avec Isabelle Carré dans le rôle principal.


En 2014, il écrit Les Territoires du silence un moyen métrage soutenu par le CNC et l'ADAMI qu'il réalise en 2016 avec Cosmina Stratan dans le rôle principal.

L'annonce faite à Marie de Paul Claudel - Scènes et Cités

« L'annonce faite à Marie » de Paul Claudel

Au théâtre, il a adapté et mis en scène dans le cadre de l'édition 2014 du Printemps des comédiens, un montage de textes de Pasolini, Une vitalité désespérée et réalise pour l'opéra un Don Giovanni présenté à la MC93 en collaboration avec l'atelier lyrique de l'opéra national de Paris. En 2015, il créé L'avantage avec les animaux, c'est qu'ils t'aiment sans poser de questions de Rodrigo Garcia, au Théâtre du Rond Point, et en tournée en France.

En 2016, il met en scène Une Vitalité désespérée, dans une nouvelle distribution, pour le festival d'Avignon. Le spectacle est joué en novembre 2016 au Théâtre Liberté (Toulon) ainsi qu'au Théâtre Populaire Romand (Suisse).

En 2017, Christophe Perton monte Au But de Thomas Bernhard, avec Dominique Valadié, création qui sera largement saluée par la presse et le public. En 2019 il poursuit son travail sur Thomas Bernhard et monte Le Faiseur de Théâtre avec André Marcon. En 2020 il crée Les Parents Territoiresbles de Jean Cocteau, avec Muriel Mayette-Holtz, Charles Berling, Maria de Medeiros.

Une tournée de plus de 50 dates sera très vite interrompue du fait de la pandémie de Covid19 et sera reportée en partie en 2021/2022.

CHRISTOPHE PERTON EN QUELQUES DATES

1987 Christophe Perton fonde sa compagnie à Lyon.

1993 il est nommé artiste associé au théâtre que dirige Francis Auriac à Privas.

1997 Création au TNP de Villeurbanne

1999 Création pour le Théâtre de la Ville de Paris.

1999 Création pour l'Opéra de Nancy

2000 Mise en scène d'une pièce inédite d'Andreï Platonov au Théâtre de la Colline à Paris.

2001 Création pour l'Opéra de Genève et pour le Théâtre de la Ville à Paris.
Début de son travail à Valence.

2001 Direction de la Comédie de Valence,

En 2002
« Notes de Cuisine »de Rodrigo Garcia
« Monsieur Kolpert » de David Gieselmann
« Woyzeck » de Georg Büchner
« Préparatifs pour l'immortalité » de Peter Handke
« Douleur au membre fantôme »,
« Le Belvédère » de Ödön von Horvath
« L'enfant froid » de Marius von Mayenburg « Pollicino », de Hans Werner Henze. « Hilda » de Marie NDiaye,
« Acte » de Lars Noren
« Hop là nous vivons » d'Ernst Toller,
« J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne ».
« L'annonce faite à Marie » de Paul Claudel
« Jusqu'à ce que le jour vous sépare »
« La dernière bande » de Samuel Beckett,
« Roberto Zucco » de Bernard Marie Koltès « Le procès de Bill Clinton ».

2009 Christophe Perton écrit et réalise un premier long-métrage : The man I love.

En décembre 2009 Christophe Perton décide de mettre un terme à l’aventure de Valence pour fonder une nouvelle structure indépendante : SCÈNE&CITÉS.